Saverio Giulio Giupponi

Saverio nait en 1998 à Venise où il vit et est inscrit en deuxième année à l’école d’art « Michelangelo Guggenheim ». Champs de couleur, bichromies (et quelques fois polychromies), remplies avec des couleurs primaires, acryliques, diluées avec peu d’eau, contenant beaucoup de matière et qui, successivement, dans le dialogue avec les autres couleurs, réalisent les secondaires et les tertiaires, caractérisant la production picturale de Saverio. Très attiré par le monde des couleurs, de leurs combinaisons binaires et leurs juxtapositions, l’étudiant décide de façon autonome de commencer la composition avec le choix d’une couleur. Une fois la première couche étalée en procédant pas tâches, le support accueille une deuxième couleur puis un troisième ; une forme abstraite prends ainsi vie, s’étalant avec équilibre dans ses rapports chromatiques jusqu’à combler chaque angle, chaque creux, satisfaisant un besoin visuel évident. En divisant le support en plusieurs parties, chacune caractérisée par une tonalité diverse, Saverio crée ainsi des sensations harmonieuses données par la tonalité, par la géométrie délimitée par les lignes suivies avec le crayon ou le pinceau plat, d’abord verticales et ensuite horizontales, proches sous le profil linguistique d’un expressionnisme abstrait géométrique, en vertu duquel chaque action picturale exprime un sentiment et chaque assemblage de couleurs une émotion. Rarement, apparaissent des personnages dans le travail de l’artiste ; le plus souvent des formes qui rappellent des objets stylisés dont la reconnaissance simple et immédiate traduisent la capacité d’observation de Saverio et sa simplification du monde, d’en cueillir avec curiosité les formes primaires, ignorant les superstructures pour se concentrer sur la substance des objets qui lui sont – grâce au canal visuel préféré dans son apprentissage – familiers, au delà de leur connotation verbale.  Dans la pratique de la peinture et dans les expériences en atelier, nous sommes arrivés avec l’étudiant et avec les autres artistes à des formes significatives d’interactions et de relations grâce à la liberté d’expression accordée et demandée par le moment créatif et par la possibilité de reporter sur la toile, sans limites et sans impositions, les multiples nuances d’un monde intérieur coloré et bariolé.
Sans